Le BLOG

77 billets

3 abonnés

Description du blog

Archimed blog

Billet

blog-post-featured-image

Bibliothèques, vue d'ensemble du secteur et perspectives d'évolutions

L'objectif de cette parole d'expert Archimed est de remettre en perspective les problématiques et les enjeux majeurs du secteur des bibliothèques.

Archimed a été fondé il y a bientôt 30 ans et ces années d'expérience lui permettent d'avoir un certain recul et regard sur l'évolution des bibliothèques au fil du temps, de l'expression de leurs besoins aux solutions numériques qui en découlent.

Cette évolution a été ponctuée de ruptures, d'innovations et de questionnements permanents. En tant qu'éditeur de logiciel, le rôle d'Archimed a été de les identifier, de les initier et de les accompagner.

Quelles ruptures pour quelles innovations ?


En 2013 , Archimed travaille main dans la main avec Dilicom, le SNE et le CNL pour mettre en place les premiers prêts numériques PNB en France, intégrés au portail de Montpellier.

En 2015, les frontières s'effacent entre le SIGB et la bibliothèque numérique, en rassemblant le tout indifféremment dans l'outil du professionnel, quel que soit le support.

En 2017, la société brise les tabous avec les fournisseurs de livres, de CD, DVD, afin d'intégrer leurs catalogues directement dans le SIGB, pour simplifier leur accès et améliorer le parcours utilisateur.

Plus récemment, Archimed a développé un environnement décisionnel complet pour le professionnel, basé sur des outils qui lui permettent de mieux piloter son activité : l'action culturelle avec l'agenda, les tableaux de bords pour mesurer et piloter en temps réel l'activité documentaire, la gestion de la relation usager pour augmenter la qualité des échanges entre la bibliothèque et ses publics.

Quel avenir pour le secteur ?


La bibliothèque est le rempart contre la
désinformation, le totalitarisme de la pensée, le communautarisme et le repli sur soi. C'est un monde d'ouverture dans lequel chacun est libre de forger sa pensée. C'est l'école du temps long, du temps de réflexion qui nourrit la liberté individuelle, mais aussi du loisir et du plaisir de se distraire et se cultiver. Elle doit en permanence s'adapter pour permettre aux citoyens de s'inscrire et se situer dans le monde d'aujourd'hui.

Si la fréquentation des bibliothèques est en hausse depuis plus de 20 ans (elle est passée de 25% en 1997 à 40% en 2018), l'inscription a baissé (21% en 1997 à 15% en 2018)*. Par la suite, elle connaît un sursaut que l'on pourrait expliquer en partie par l'extension des horaires de certains établissements, consécutive au rapport Orsenna et à la crise sanitaire et la nécessité d'être inscrit pour accéder aux collections numériques et au click&collect. Cependant, ce sont des phénomènes ponctuels.

Rappelons également que la bibliothèque est l'outil culturel le plus fréquenté juste après le cinéma, et certainement le plus diversifié en termes de publics.

Or, les bibliothèques n'exploitent pourtant pas encore suffisamment leur potentiel de fidélisation. Les outils qu'Archimed met à leur disposition évoluent en ce sens.

Quelles sont les solutions à mettre en place afin d'optimiser le travail des professionnels du secteur ?


Aujourd'hui, dans la perspective de développer l'inscription et la fidélisation sur le territoire, plusieurs axes sont définis :

La planification événementielle en réseau et la possibilité de s'inscrire sans compte usager sont des fonctions essentielles. Elles permettent de disposer d'un véritable outil de captation et dynamiser l'inscription.

La politique documentaire est l'un des sujets principaux, d'autant qu'elle donne une valeur ajoutée concrète à la transition bibliographique.

Dans la continuité de la veille intégrée au SIGB, une innovation initiée en 2017, les outils d'acquisition ont été entièrement rénovés . C'est un tournant dans l'organisation du métier de bibliothécaire.

Comme mentionné ci-dessus, la politique documentaire prend toute son importance, elle devient un outil incontournable pour :

Favoriser la collaboration dans les réseaux d'acquéreurs, en particulier pour les regroupements de collectivité, faire se rassembler des équipes autour d'un projet.
Transformer une intention politique en réalité sur le territoire.
S’adapter aux évolutions budgétaires, mieux gérer et optimiser les budgets.

La qualité de l'offre et de l'animation culturelle, qui découlent de la mise en place d'une politique documentaire adaptée, crée la fidélisation des usagers et, par voie de conséquence, favorise l'inscription

Pour écouter le deuxième épisode de notre podcast Archi Culturel, "Bibliothèques et moments de rupture", dont l'invité est Olivier Walbecq, président d'Archimed, cliquez ici :

J'écoute le podcast !

Le podcast vous intéresse et vous souhaitez être notifié lors de la sortie de nouveaux épisodes ? Abonnez-vous en cliquant ci-dessous !
> Vous pourrez également découvrir le premier épisode en compagnie de Chloé Abdoun, Cheffe de Projet médiation et développement numérique à la Phiharmonie de Paris.

Je m'abonne !

*Selon les enquêtes sur les pratiques culturelles réalisées par le ministère de la Culture.

Écrit par Kapia