Actualités
17 février 2016

Syracuse Camp #1 – Un premier atelier d’échanges réussi autour de Syracuse

Par Gérard
atelier camp portail réseaux sigb Syracuse workshop

Le premier atelier Syracuse a eu lieu les 20 et 21 janvier avec un client de l’Ouest-Parisien. Enrichissant et dense, cet atelier a mis en lumière les besoins d’un réseau de grande taille. Il a également permis de mesurer les qualités de Syracuse et de baliser le chemin qu’il reste à parcourir pour répondre à de nouveaux besoins.

En pratique, l’atelier a été divisé en 2 journées. L’une consacrée au module SIGB et l’autre au portail. Chaque journée commençant par une découverte du module.

Au début de la première journée sur le SIGB, très vite, les questions fusent ! « Si l’on veut ajouter un index de recherche ? « , « Et pour paramétrer les règles de prêt ? », « Ajouter une page, une entrée de menu ?  » ou  » Valider des avis ? « . Des questions qui trouvent très vite une réponse.

La problématique des réseaux de bibliothèques était bien évidemment au cœur des préoccupations des participants. Et nous avons pu voir ensemble que Syracuse, solution résolument tournée vers l’avenir, gère déjà bien les réseaux. Le transit de grandes quantité de documents et la gestion du catalogue ont été des questions traitées avec les participants.

Ont également été abordées les évolutions à venir concernant les réseaux, faisant actuellement l’objet de rencontres hebdomadaires avec le second comité d’experts.

Plus généralement, les participants ont pu constater que Syracuse peut leur faire gagner un temps considérable lors du paramétrage de la recherche ou du catalogage, apportant une administrabilité bien supérieure à celle dont disposait Aloès.

 

Le lendemain, la médiation de la politique documentaire aura été au cœur des interrogations des professionnels. L’industrialisation des contributions, la mise en scène du catalogue et l’éditorialisation des contenus ont ainsi été abordés en détail.

Au cours de ces journées, les questions des participants ont été nombreuses. Dans certains cas, il était intéressant de voir qu’une utilisation avancée de Syracuse pouvait dès à présent répondre au besoin.

D’autres demandes seront satisfaites par des évolutions à court terme. Par exemple, il était jusque là impossible de créer des blogs, et cette rencontre a permis de d’évoquer les nouveautés à venir dès mi-mars avec l’arrivée de cette fonctionnalité dans la solution Syracuse, qui s’annonce riche en possibilité de faire la médiation.

Une autre fonction attendue concerne la mise en place d’un thésaurus pour guider la recherche des usagers. Attendue avec les fonctionnalités de bibliothèque numérique (digital ready). Cette fonctionnalité pourra être un des piliers d’une politique documentaire raisonnée.

 

Un des intérêts notables des ateliers est de sensibiliser nos équipes aux nouveaux besoins des professionnels. A cet égard, les questions qui n’ont pas trouvé de réponse ont fait l’objet d’éléments de travail (work item) à venir pour nos développeurs.

Satisfaits d’avoir écrit ensemble un chapitre de l’histoire de Syracuse, les participants de ce premier atelier savent désormais qu’Archimed est à leur écoute.

 

Le saviez-vous ?

Archimed a voulu compléter les possibilités existantes de rencontres avec ses clients, telles que les journées régionales Archimed Tour ou les Journées Portes Ouvertes, par des ateliers où les utilisateurs pourraient longuement jouer avec les produits, afin d’en mieux percevoir les forces et d’échanger librement sur les améliorations. Ainsi sont nées les journées Syracuse Camp, visant à répondre toujours plus finement aux attentes des clients, avec le souhait de développer une véritable communauté autour de Syracuse.