Actualités
22 février 2017

Archimed s’engage pour le retour à l’emploi des jeunes défavorisés

Par Gérard
emploi société

En région Hauts-de-France, Archimed et vingt-quatre autres entreprises viennent de lancer la Fondation des possibles, afin de promouvoir la question sociale en conduisant une série d’actions concrètes pour l’emploi.

Logo Fondation des possiblesLa Fondation des possibles

Ensemble, les vingt-cinq entreprises fondatrices, qui comptent notamment Toyota, Leroy-Merlin, la SNCF, Kiabi, La Redoute, Carrefour, Arc et Paul, représentent une masse imposante de deux millions de salariés. Basée à Lesquin, la Fondation des possibles se donne pour mission de développer à la fois l’entrepreneuriat social et l’innovation au service des plus fragiles.

Elle souhaite ainsi démontrer que la conciliation de l’efficacité économique et de l’utilité sociale est possible. Elle s’inscrit volontairement, en complémentarité des dispositifs existants, « entre profit social et excellence économique », comme l’explique son président, Pierre de Saintignon.

Cette initiative est une première en France et le ministère de l’Intérieur vient de la déclarer d’utilité publique pour cinq ans.

Les programmes

La Fondation des possibles mènera, à la fois en région Hauts-de-France et sur tout le territoire national, plusieurs programmes au service de l’intérêt général et des personnes en difficulté. Chaque entreprise de la fondation s’engage à associer ses équipes aux actions de soutien à la recherche d’emploi et à la création de nouvelles activités.

Plusieurs de ces programmes sont d’ores et déjà fixés, allant de la création d’une école du numérique à l’aide à la création d’entreprises, en passant par l’aide à la formation et à l’insertion professionnelle.

Pour en savoir plus